fbpx
clear

About this App

Lorem ipsum dolor sit amet, consecte tuer adipiscing elit, sed diam tincidunt ut laoreet dolore magna aliq.

Address

302 2nd St
Brooklyn, NY 11215, USA
40.674386 – 73.984783

Folow us on social

Survivre au SPM grâce à la naturopathie

Survivre au SPM grâce à la naturopathie

⏳Temps de lecture : 5 min 

☕️ Boisson conseillée : Tisane verveine menthe 

 

Avant d’expliquer comment survivre au SPM grâce à la naturopathie, il est important de rappeler à quel point prendre soin de soi, en tant que femmes, est plus que nécessaire. Nous avons souvent tendance à tout vouloir gérer – une vie professionnelle stressante, une vie familiale prenante, une vie sociale riche – et à passer à côté de nos propres envies et besoins.

Bien souvent, les femmes passent leur vie à penser aux autres au détriment de leur propre santé mentale et physique. Il est donc bon, de prendre le temps de se poser pour réfléchir à comment prendre soin de soi au quotidien.

 

L’impact du cycle menstruel dans la vie des femmes

Dans ces vies à mille à l’heure, les femmes en oublient souvent l’importance et l’impact que peut avoir leur cycle menstruel sur leurs humeurs, leur niveau d’énergie ou encore sur leur capacité à prendre les choses en main. Quand on prend le temps d’observer ce qui se passe dans notre corps, on se rend vite compte que ce cycle joue un rôle majeur dans nos vies.

Qu’est-ce que c’est exactement ?

Le cycle menstruel est tout simplement un mécanisme naturel qui prépare le corps de la femme à accueillir une grossesse chaque mois. Ce cycle est présent, dans la majorité des cas, à partir de la puberté et jusqu’à la ménopause. Un cycle dure en moyenne 28 jours et commence le premier jour des règles pour se terminer le premier jour des règles suivantes (s’il n’y a pas eu de fécondation entre temps).

 

Un seul cycle mais plusieurs phases ?

Une chose que beaucoup de femmes ignorent est que ce cycle menstruel est découpé en plusieurs phases. On retrouve en général quatre périodes bien distinctes lors desquelles notre comportement peut changer, notre niveau d’énergie peut varier et des variations corporelles sont observables.

On retrouve donc la première phase, la phase menstruelle. C’est tout simplement la phase lors duquel une femme à ses règles. Cette période, qui dure entre trois et sept jour, peut être douloureuse et peut donc empêcher les femmes de vivre une vie « normale ».
C’est une période lors de laquelle le repos est nécessaire et la pratique de sport doux peut aider à apaiser certains maux.

On retrouve ensuite la phase folliculaire, qui est la phase suivant les règles. C’est la période pendant laquelle le taux d’œstrogène augmente et atteint son maximum un jour avant la phase suivante. Cette période est souvent propice à la réflexion, à la créativité et à la mise en place de projets futurs.

Arrive ensuite la phase d’ovulation. Cette période commence aux alentours du 14 ème jour. Pendant cette période d’ovulation, la femme est généralement au top de sa forme. C’est une période lors de laquelle elle est débordante d’énergie, elle réalise les projets qui lui font envie et se sent épanouie. Après cette phrase d’ovulation comme la phase lutéale. C’est celle qui précède l’arrivée des règles et c’est bien souvent à ce moment-là que la femme ressent une baisse de motivation, d’énergie et d’envie. C’est aussi pendant ces quelques jours qu’on peut ressentir le Syndrome Pré-Menstruel. Différents symptômes peuvent alors venir nous gâcher la vie :
fringales, maux de ventre, maux de dos, acné, chute de cheveux, sautes d’humeur, irritabilité…

 

Zoom sur le Syndrome Pré-Menstruel – SPM ?

le massage pour soulager son SPMLe SPM atteint 20 à 50% des femmes en âge de procréer. E

nviron 5% des femmes présentent une forme sévère de SPM, appelé désordre dysphorique prémenstruel. Le SPM peut survenir en partie pour les raisons suivantes :

  • Les taux d’œstrogènes et de progestérone fluctuent pendant le cycle menstruel. Certaines femmes sont plus sensibles que d’autres à ces variations.
  • Certaines femmes peuvent avoir un profil génétique qui les rend plus sensibles au
    SPM.
  • Les taux de sérotonine ont tendance à être inférieurs chez les femmes souffrant de SPM. La sérotonine est une substance qui permet aux cellules nerveuses de communiquer (un neurotransmetteur) et serait censée réguler l’humeur.
  • Une carence en magnésium ou en calcium peut contribuer à l’apparition de ce symptôme.

 

Symptômes du SPM

Le type et l’intensité des symptômes du SPM varient selon les femmes, et chez la même femme d’un mois à l’autre. Les différents symptômes physiques et psychologiques associés au syndrome peuvent troubler transitoirement la vie d’une femme. Ils peuvent commencer à quelques heures ou jusqu’à 10 jours avant les règles, et en général, disparaissent complètement quelques heures après le début de celles-ci.

Au cours des années précédant la ménopause (péri ménopause), les femmes peuvent présenter des symptômes qui persistent pendant et après les règles. Les symptômes peuvent devenir plus sévères en cas de stress ou pendant la péri ménopause.

Les symptômes du SPM peuvent être suivis chaque mois de règles douloureuses (crampes ou dysménorrhée), surtout chez les
adolescentes.

Les symptômes les plus fréquents sont les suivants : irritabilité, anxiété, agitation, colère, insomnie, difficultés de concentration, dépression et fatigue sévère.

Les femmes peuvent avoir des ballonnements et prendre temporairement du poids. Les seins peuvent gonfler et être douloureux. On peut aussi ressentir une sensation de lourdeur ou de pression dans le bas de l’abdomen.

 

Comment survivre au SPM grâce à la naturopathie ?

1. Adopter une diète végétarienne

Limiter la consommation de produits animaux en choisissant de préférence du poisson, des poitrines de poulet sans peau, des morceaux de viande maigre et biologique. En effet, adopter un régime végétarien permet d’éliminer de deux à trois fois plus d’œstrogènes par les selles qu’une alimentation riche en viande.

2. Réduire sa consommation de gras (surtout de gras saturé) et de sucre

Manger beaucoup de sucre est souvent associé à une élévation du taux d’œstrogènes. Le sucre altère le métabolisme de cette hormone ce qui peut créer des maux variés chez la femme.

3. Varier son alimentation et limiter les excitants

Une alimentation variée est important pour avoir une bonne santé globale. Cela est encore plus impactant au moment de la phase lutéale. On peut par exemple se tourner vers des substituts à la viande comme le tempeh qui est un soja fermenté. Il est également utile de
réduire sa consommation de café. En effet, la caféine accroit le risque de dépression, d’anxiété ou de douleurs à la poitrine.

4. Veiller à sa consommation hydrique

Il est primordial de boire une eau de qualité en quantité suffisante. Pour connaitre ses besoins, il suffit de multiplier son poids en kilogrammes et de le multiplier par 0,035. Une personne de 60 kilos doit donc boire environ 2,1 litre par jour.

5. Intégrer une activité physique à sa routine

Plusieurs études ont démontré que les femmes qui font de l’activité physique régulièrement ne souffrent pas du syndrome prémenstruel aussi souvent que celles qui sont sédentaires. Cela permet aussi de diminuer les troubles de concentration, l’humeur négative, les changements dans le comportement et la douleur. Il est prouvé que l’activité physique réduit également l’anxiété et la dépression.

rééquilibrer ses énergies avec un massage6. Se faire masser

Pendant cette période lutéale lors de laquelle les femmes sont sujettes au Syndrome Pré-Menstruel, il est nécessaire de prendre du temps pour soi et d’apprendre à gérer son stress.
Les massages peuvent être une super alternative pour s’apaiser, se détendre et se reconnecter avec son corps. Cela permet aussi de soulager certaines douleurs peu agréables.

Pour découvrir quel massage réaliser pour soulager son SPM, vous pouvez consulter notre article à ce sujet « ici : lire l’article ».

 

7. Miser sur les probiotiques

Une bonne santé des intestins est primordiale pour survivre au SPM. Pour cela, le top est de manger assez de fibres en augmentant sa consommation de fruits et légumes. Il peut être aussi intéressant de se supplémenter en probiotique pour restaurer la flore intestinale.

8. Se supplémenter en vitamines B6 et magnésium

La vitamine B6 et le magnésium sont les nutriments les plus importants pour aider à enrayer le SPM. Prendre un complexe vitaminique B dans lequel on retrouve au moins 50mg de B6 peut être un super moyen de se sentir en meilleure forme. Veiller à ne pas être carencée en magnésium est tout aussi important. Le manque de magnésium dans l’organisme entraine fatigue et difficulté de concentration… Symptômes déjà très présents lors de cette phase lutéale.

En conclusion

Le fait de connaitre son corps permet de mieux appréhender les différentes phrases du cycle menstruel. La naturopathie joue un rôle hyper important dans l’appréhension des différents maux que les femmes peuvent connaitre. Elle permet, grâce à des techniques simples et naturelles, de mieux vivre le Syndrome Pré-Menstruel et de se sentir mieux au quotidien.

 

 

Cet article « Survivre aux SPM grâce à la naturopathie » a été rédigé par Lou, Naturopathe et fondatrice de Nature sauvage.

Amoureuse des grands espaces et habitant à la montagne, je me suis toujours intéressée aux méthodes naturelles. Je menais cependant une vie assez ambivalente partagée entre vie saine et excès et surmenage. Après un accident de voiture traumatisant, j’ai appris à m’écouter, à me retrouver et à déterminer ce qui m’anime VRAIMENT. 
Mon ambition ? Accompagner, aider et guider les femmes vers un bien-être et un épanouissement global.

Moi-même adepte de la médecine naturelle pour soigner les maux du quotidien, je m’intéresse à la naturopathie depuis plusieurs années sans jamais avoir osé sauter le pas de me former. Après mûre réflexion, j’ai donc commencé à suivre une formation en naturopathie pour accompagner les femmes de manière naturelle et personnelle.

Faire de ma passion mon métier est un de mes objectifs à plus ou moins long terme. Que ce soit au travers des épisodes du podcast Nature sauvage; ou bientôt, grâce aux consultations personnalisées, je souhaite réellement vous aider à prendre soin de vous.

On espère que l’article « Survivre au SPM grâce à la naturopathie » vous aura plu !

 

Comments

  • 23 septembre 2022

    Lou

    Merci Mélanie pour ce partage de post !

    Reply

Post a Comment